L.A Story, de James Frey

Publié le par Lucie

LA StoryLa quatrième de couverture

L'un des auteurs les plus célèbres et controversés des Etats-Unis nous livre ici son premier roman : une chronique audacieuse du Los Angeles contemporain. Des dizaines de personnages défilent sous les yeux du lecteur - certains ne font qu'une unique apparition - tandis que James Frey s'attache à narrer les vies dramatiques d'une poignée d'âmes perdues de Los Angeles : une jeune Latino-Américaine brillante et ambitieuse qui voit s'écrouler ses espérances dans un moment d'humiliation cuisante ; un acteur de films d'action narcissique à l'excès que la poursuite d'une passion impossible risque de détruire; deux jeunes gens de dix-neuf ans qui fuient l'atmosphère étouffante de leur ville natale et se battent pour survivre aux marges de la grande ville ; un vieil alcoolique de Venice Beach dont la vie est bouleversée par l'irruption d'une adolescente toxicomane à demi morte devant les toilettes où il a élu domicile. Ce roman puissant résonne des millions d'autres vies qui, mises ensemble, décrivent une ville, une culture et une époque. L.A. Story, en un tour de force ébouriffant, déroule les joies, horreurs et hasards inattendus de la vie et de la mort dans la cité des Anges.

Je ne vais pas m'étendre sur ce livre. Avec enthousiasme, j'ai lu les cinquante premières pages. Puis, j'ai continué sans être emballée ni prise dans la lecture. Au bout de deux cents cinquante pages, j'ai abandonné car je n'ai pas aimé la succession de faits divers, de listes, d'anecdotes et encore moins le manque de ponctuation. Les histoires des personnages principaux sont devenues rébarbatives, à l'exception de la jeune Latino-Américaine et du couple en fuite. Bref, je ne trouvais aucun intérêt à continuer ce livre. Je poursuivrais mes lectures de Los Angeles, avec Mickael ConnellyJames Ellroy ou Bret Easton Ellis. 
Cette plongée, dans un Los Angeles où les destins se font et se défont, m'a laissée complètement indifférente. Je suis curieuse d'avoir votre avis, si vous avez lu L.A Story.

 

Commenter cet article