Le Pays de la liberté, Ken Follett

Publié le par Lucie

pays de la liberté

 

Entre le jeune Mack, condamné à un quasi-esclavage dans les mines de charbon des Jamisson, et l'anti- conformiste Lizzie, épouse déçue d'un des fils du maître, il n'a fallu que quelques regards et rencontres furtives pour faire naître l'attirance des coeurs. Mais dans la société anglaise du XVIIIe siècle, encore féodale malgré les idées neuves de ses philosophes, l'un et l'autre n'ont de choix qu'entre la soumission et la révolte. Rebelle, fugitif, repris et condamné, Mack ne reverra Lizzie que dans la plantation de Virginie où on l'a déporté pour le travail forcé. Alors seulement ils comprendront que le bonheur se gagne en provoquant le destin... Des crassiers de l'Ecosse aux docks de la Tamise, de l'Amérique esclavagiste aux premières incursions vers l'Ouest encore vierge, l'auteur des Piliers de la Terre nous entraîne ici dans une superbe épopée où la passion amoureuse se confond avec l'aspiration de toute une époque à la liberté et à la justice. (4ème de couverture)

 

Après la lecture du fabuleux Les Piliers de la terre et le thriller scientifique Peur blanche, j'ai retrouvé Ken Follett avec Le Pays de la liberté. L'histoire nous emmène dans l'Ecosse du 18ème siècle où la principale source de revenu est le charbon. C'est ici que nous faisons connaissance avec Mack, jeune mineur qui souhaite s'émanciper du contrôle de la famille propriétaire terrien, la famille Jamisson. Lizzie, jeune aristocrate rebelle en quête de justice et de liberté, doit épouser l'un des fils Jamisson car son domaine est hypothéqué et les choix qui se présentent à elle sont pauvres si elle veut avoir le même train de vie. 

D'une écosse féodale, les aventures des jeunes personnages se poursuivent à Londres où le chômage et les injustices font rage. La pendaison est monnaie courante, si les coupables ne sont pas déportés vers les colonies américaines. La troisième partie de l'histoire se déroule dans la colonie de la Virginie où l'exploitation du tabac est le lot des propriétaires esclavagistes.

Le Pays de la liberté est un roman riche en références historiques et en aventures. La passion est au rendez vous et les personnages sont remarquablement construits. On ne s'ennuie pas une seconde lors de la lecture, même si certaines situations sont parfois prévisibles. C'est encore un excellent roman de Ken Follett ! Je pense lire très prochainement La Marque de Windfield.

 

A lire si vous aimez les épopées historiques, les romans de Ken Follett !

Commenter cet article

readpocket 07/04/2010 16:42



J'ai lu ce livre il y a qq années et je suis d'accord avec toi, on ne s'ennuie pas une seconde avec Ken Follet. Je te conseille tous ses livres d'ailleurs.



Lucie 07/04/2010 17:18



Je vais bientôt attaquer Un monde sans fin. Je pense acheter bientôt La Marque de Windfield ! Donc de bonnes lectures en perspective !



Dounia 04/04/2010 02:03



j'ai vu que t'es fan de bijoux chez punky-B , un bijou acidulé est à gagner sur mon blog ^^





http://leblogdeddw.blogspot.com/



Lucie 05/04/2010 18:04



Salut, j'irais faire un tour ! Bon lundi !



Anne Sophie 03/04/2010 20:28



je pense lire les pilliers de la terre cet été :)



Lucie 05/04/2010 18:08



C'est une lecture parfaite pour l'été ! Comme peut l'être Le Pays de la liberté !



djak 03/04/2010 18:10



J'ai les piliers de la terre sur ma PAL, je viens de recevoir un monde sans fin et ton billet me conforte dans l'idée que ces 2300 pages devraient passer toutes seules. Ensuite, pourquoi
pas le pays de la liberté!



Lucie 05/04/2010 18:07



Moi aussi, j'ai Un monde sans fin dans ma PAL, je pense que je vais le lire dans les prochaines semaines car je suis en mode " gros pavé " en ce moment ! 


Bonne fin de weekend !



joey7lindley 03/04/2010 16:18



Il est dans ma LAL. Contenet de voir que tu l'as apprécié. Rien que la couverture m'attire



Lucie 05/04/2010 18:06



C'est vrai que la couverture est pas mal du tout ! Comme le livre !