Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Publié le par Lucie

le-cercle-litteraire-des-amateurs-depluchures-de-patates1.jpg

"Aussi fantasque que son titre, et drôle, tendre, incroyablement attachant : voici un premier roman comme on n'en a pas lu depuis longtemps, qu'on a hâte de se passer de main en main.

Je me demande comment cet ouvrage est arrivé à Guernesey ? Peut-être les livres possèdent-ils un instinct de préservation secret qui les guide jusqu'à leur lecteur idéal..."
Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) – délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité – Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle – et même d'autres habitants de Guernesey –, découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.
(4ème de couverture)


Ce roman épistolaire a été écrit par deux américaines, Mary Ann Shaffer et Annie Barrows. Mary Ann Shaffer est décédée peu après la décision de publication de ce livre. 

On a beaucoup vu ce roman sur la blogosphère ainsi que sur les devants des librairies. Face à une vague déferlante d'avis positifs, j'étais plutôt intriguée par ce roman à la couverture sympathique et au charme désuet. 

Faute de le trouver dans ma bibliothèque, il m'attendait dans une pile de livres dans ma librairie d'occasion, quelque part entre un Marc Levy et un Jean Teulé, à moins que cela soit un Douglas Kennedy...

Bref, j'ai profité d'un weekend à Chausey, îles normandes, pour débuter ce roman se déroulant à Guernesey. Il s'agit de la correspondance entre Juliet, jeune femme écrivain, et ses différents contacts et amis, entre janvier et septembre 1946.


L'histoire de ce roman débute à Londres où Juliet cherche un sujet pour son nouveau roman. Par un concours de circonstances, elle va commencer à échanger des lettres avec un insulaire, Dawnsey, qui se retrouve propriétaire d'un livre ayant appartenu à Juliet. Petit à petit, les conversations se tournent vers Guernesey, la vie d'après guerre et comment un club de lecture a tiré ses membres de la morosité pendant quelques heures. 


Le roman se compose ainsi d'échanges de lettres entre l'éditeur et ami de Juliet, Sidney, les membres du Cercle Littéraire, Susan la plus proche amie de Juliet, et quelques autres. Le livre est divisé en deux parties, la première durant laquelle Juliet est à Londres, la seconde durant laquelle elle réside sur l'île de Guernesey. Ainsi, l'échange de lettres est varié, sans ennui et d'une longueur parfaite. Bien qu'il y ait de nombreux personnages, on n'est jamais perdu car chacun d'eux a un caractère facilement identifiable ou a connu une anedocte drôle, fantaisiste ou triste.

Le personnage de Juliet est superbement drôle. Elle est célibataire et cherche l'amour. Elle a été presque mariée une fois, avant que son futur et ex mari ne commette l'irréparable ! (Je n'en dirais pas plus mais les amateurs de livres vont apprécier !).


Ce roman oscille entre tendre légèreté, succulent humour et triste réalité. Tous ces ingrédients sont distillés à bonne dose, donc le roman ne tombe jamais dans l'émotion facile. Même l'on devine la fin au fil des pages, la lecture est tellement agréable, que l'on tourne très rapidement les pages afin de connaître le dénouement. Vous savez, c'est le genre de livres où l'on dit "encore un chapitre et j'arrête" et l'on se dit ça à chaque chapitre, sauf qu'ici c'est avec "encore une lettre et j'arrête" ! 


Un superbe moment entre rires, émotions, drames et légèreté !



Commenter cet article

Luna 12/08/2011 20:05



Je suis totalement sous le charme de ce livre ! Il est touchant, poignant et le ton terriblement juste...
Je trouve que c'est un livre qui s'intéresse beaucoup au genre humain : un véritable coup de cœur !



Catherine 16/05/2010 01:52



Décidément, ce livre fait encore beaucoup parler de lui sur la blogosphère car ça fait plusieurs blogs où je le vois ! Moi aussi, j'avais énormément aimé ce roman, simple et sincère.



Lucie 16/05/2010 20:37



Oui, je crois que c'est en partie du au fait qu'il y a eu une lecture commune il y a quelques jours... du coup, chacun et chacun donne son avis plus ou moins en même temps. 


Merci de ta visite !



GRAINEDANANAR 13/05/2010 21:11



Bonjour, je suppose que c'est un signe : une amie me recommandait ce livre cet après-midi, et voici que dans mes itinérances bloguestes, je tombe sur votre billet !


Il faut vraiment que je le lise !



Lucie 13/05/2010 21:40



Merci de ta visite. Effectivement, Le Cercle littéraire est vraiment chouette (les premières pages sont un peu déroutantes mais on est vite conquis !). Bonne lecture !



Azilice 29/04/2010 17:41



Un coup de coeur pour moi! J'ai adoré!



Lucie 29/04/2010 18:04



Je crois que ce livre a suscité beaucoup de coups de coeur ! Sans être un coup de coeur pour moi, j'ai quand même énormément apprécié ce roman épistolaire !



Pauline 29/04/2010 07:05



J'ai adoré également. Un livre qui sait se faire savourer quand on a envie de le dévorer.



Lucie 29/04/2010 08:36



Tout à fait !  !