Replay, Ken Grimwood

Publié le par Lucie

replay2.jpg"En ce 18 octobre 1988, Jeff Winston se trouve dans son bureau new-yorkais, et écoute sa femme lui répéter au téléphone : " il nous faut, il nous faut...

" il leur faudrait, bien sûr, un enfant, une maison plus confortable. mais surtout parler. a coeur ouvert.
Sur ce, jeff meurt d'une crise cardiaque. il se réveille en 1963, à l'âge de dix-huit ans, dans son ancienne chambre d'université. va-t-il connaître le même avenir ? non, car ses souvenirs sont intacts. il sait qui va gagner le prochain derby, et ce qu'il en sera d'ibm et d'apple... de quoi devenir l'homme le plus puissant du monde, jusqu'à...
Sa deuxième mort, et qu'une troisième, puis une quatrième vie commencent..."
 
 Ken Grimwood, auteur américain décédé en 2003, a écrit ce roman en 1986. Il est assez difficile de le classer dans un genre particulier, car même si les voyages dans le temps s'apparentent à de la science-fiction, les thèmes abordés sont ceux du contrôle de sa vie et la quête spirituelle. 
Ce roman débute donc, aux Etats Unis, à la fin des années 80 avec la mort de Jeff Winston, qui se réveille dans son ancienne peau d'étudiant d'université en 1963.
Il n'y a aucun suspense à dire que Jeff est condamné à mourir à chaque "replay" le 18 octobre 1988. On traverse donc les années 60, puis 70 et 80, avec pour fond de décor l'assassinat de John Fidgerald Kennedy à Dallas, la montée en puissance de la bourse, la création d'IBM et de Apple. 
Une fois le premier "replay" terminé, on se demande comment l'auteur va parvenir à nous intéresser à cette nouvelle vie qui recommence. C'est là toute la force de l'histoire, on s'ennuie jamais car chaque "replay" est complètement différent du précédent, même si l'on retrouve des personnages communs.
Ainsi, Jeff nous entraîne dans "ses vies" où tout est permis, puisqu'il peut repartir de zéro et ne plus refaire les erreurs précédentes.
Alors, la question est de savoir quel sens donner à ses vies antérieures, son présent et son futur ? On se demande forcément ce que l'on ferait si nous-même étions "victime" d'un tel phénomène. 
Ce roman nous pousse à réfléchir sur notre propre façon de vivre, tout en divertissant admirablement. 
J'ai adoré être plongée dans ce tourbillon de choix, perspectives et époques, sans jamais m'ennuyer.

A lire si vous aimez la science fiction, l'Amérique des 60's, 70's et 80's, la recherche du bonheur.
 

Commenter cet article

Mariiine 13/01/2010 18:58


Ce livre me fait de l'oeil depuis un petit moment, je pense que je ne vais pas tarder à ceder ^^


Lucie 13/01/2010 19:26


C'est si bon de céder à la tentation !


Véro. 13/01/2010 15:48


Ca me rappelle un film où le héro revit sans arrêt la même journée mais je ne me souviens plus du titre !


Lucie 13/01/2010 19:26


Je crois qu'il s'agit d'Un jour sans fin...que j'ai également vu, mais il y a fort longtemps !


Jennifer 13/01/2010 12:06


Ca donne très envie de le lire !!! =) merci pour la découverte!


Lucie 13/01/2010 12:24


De rien, c'est avec plaisir ! 


Sita 13/01/2010 10:59


J'avais déjà envie de le lire après avoir lu la critique d'Heclea, mais à lire un avis aussi positif de ta part, je sens qu'il va rapidement intégrer ma PAL, lorsque je l'aurai fait baisser un peu
;)


Lucie 13/01/2010 12:27


Pour le moment, j'ai la chance d'avoir une petite PAL, donc quand j'ai vu que le livre était disponible à ma bibliothèque, je n'ai pas hésité.


Mélo 13/01/2010 09:51


Je l'ai dans ma PAL, j'ai hâte de le lire, mais je veux choisir le bon moment pour le commencer. Je n'ai entendu que du positif sur ce livre.


Lucie 13/01/2010 10:18



Moi, j'ai hâte de lire ton avis, une fois que tu l'auras lu, bien sûr !