Une porte sur l'été, Robert Heinlein

Publié le par Lucie

9782253023401-G.jpg

 


" Daniel B. Davis s'aperçoit que sa fiancée et son meilleur ami l'ont trahi et évincé de son usine de fabrication de robots. Il décide de fuir vers l'avenir, en compagnie de son chat, Petronius le Sage, même si cela doit l'obliger à quitter Ricky, une petite fille qu'il aime tendrement. Daniel choisit la route du « long sommeil », c'est-à-dire celle de l'hibernation artificielle. Mais son chat disparaît et c'est seul qu'il affronte le bond dans le temps. Par quel miracle, trente ans plus tard, Rocky est-elle âgée de vingt ans à peine et Petronius le Sage, présent dans ce monde du futur ? " (4ème de couverture)

 

J’ai découvert ce roman et cet auteur grâce à un partenariat entre Livraddict et les Editions Livre de Poche. Amatrice de Science Fiction depuis environ deux ans, je suis ravie de découvrir l’univers de Robert Heinlein, auteur américain.  

 

Dès les premières lignes, on découvre une charmante histoire, dans un esprit poétique et rétro. Dans les années 70, un ingénieur plein de ressources et d’idées décide de se plonger dans le « Long Sommeil », processus d’endormissement du corps qui permet de se réveiller des années plus tard, tout en ayant fait fructifier ses économies. Pourquoi en est-il arrivé là ?

Son associé et sa fiancée l’ont lâchement trahi et lui ont volé son entreprise et ses fabuleuses inventions. Fauché, sans avenir (il a signé par mégarde une close de non-concurrence), sous alcool, il décide alors de découvrir les années 2000, avec son fidèle compagon, Petronius le chat. 

  

Robert  Heinlein a crée une histoire, entre passé, présent et voyages temporels, ceci dans le but de tirer au clair les mésaventures de notre personnage principal. Le décor est un Los Angeles, finalement assez peu décrit. En effet, l’attention est portée sur l’escroquerie dont est victime notre anti-héros, personnage au grand cœur, naïf, brillant et sympathique. A travers les robots, on retrouve les éléments de science-fiction, propres au genre. J’aurais souhaité néanmoins que ces éléments soient plus présent dans le livre. Comme le livre est assez court, on ne peut le reprocher à Robert Heinlein.  

L’histoire est plaisante et se lit sans avoir besoin d’une attention soutenue, ce qui est grandement appréciable. Elle est accessible à tous, même les plus jeunes, grâce à son côté « conte » et « happy end ».  

 

Je remercie vivement les Editions Livre de Poche et Livraddict pour cette découverte sympathique.

 

 

Défi Science Fiction : 3/3

(Yes ! Voici enfin un défi fini !)

Commenter cet article

evertkhorus 26/06/2010 10:47



Oui c'est vrai que c'est trop court et la SF n'était pas assez présente à mon goût nonplus!



Lelf 21/06/2010 21:42



Cool, tu as bien aimé ^^


La vieille SF c'est charmant

Lucie 22/06/2010 07:28



Carrément charmant ! Bonne journée, Lelf !