Neverwhere, Neil Gaiman

Publié le par Lucie

J'ai lu ce livre, Nevewhere de Neil Gaiman, dans le cadre du défi Lecture que l'on ne s'imagine pas lire. J'ai été alors défiée par Lelf, dans la catégorie Fantasy. 

9782290303344 


"Londres, un soir comme tant d'autres, Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l'épaule ensanglantée, qui le supplie de ne pas l'emmener à l'hopital... et disparait le lendemain. Pour Richard tout dérape alors: sa fiancée le quitte, on ne le connait plus au bureau, certains même ne le voient plus... Le monde à l'envers en quelque sorte. Car il semblerait que Londres ait un envers, la "ville d'en bas", cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hierarchisé. Plus rien ne le retenant "là-haut", Richard rejoint les profondeurs." (4ème de couverture)

Lelf m'a "défiée" de lire Neverwhere, c'est mission accomplie ! 
Alors, maintenant, le tout est de savoir si j'ai aimé ou non ce roman. Dans sa globalité, j'ai apprécié le lire, mais ce n'est pas un coup de coeur


L'histoire est surprenante, étonnante. Du jour au lendemain, Richard se retrouve propulsé hors de sa vie londonienne, pour pénétrer dans le Londres d'en bas, peuplé de rats, humains et autres créatures magiques. Le Londres d'en bas est une superbe reconstruction d'un Londres du passé, de vestiges oubliés et entassés, où le troc est la monnaie d'échange. Quelle imagination ! Mais, ce Londres est également magique où tout ce que vous savez et ce que vous croyez appartient au passé. Il s'agit d'un labyrinthe mystérieux, de territoires ou fief si l'on tient de ce société féodale, d'anciennes lignes et stations de métro, et d'un marché mouvant. 

Si j'ai beaucoup aimé pénétré dans ce nouveau monde, j'ai un peu moins aimé l'intrigue car j'ai trouvé un peu légère. J'aurais aimé que l'histoire soit un peu plus étoffée et un peu plus complexe. Heureusement, l'humour fait oublier les faiblesses du scénario.
Mr Croup et Mr Vandemar sont des vrais méchants, mais je n'ai jamais eu réellement peur ou été impressionnée. A part le personnage de Richard, jeune homme un peu étranger à propre vie, aucun des autres personnages ne m'a séduite, par faute de les connaître mieux. 

Merci à Lexounet pour ce défi et à Lelf pour avoir choisi un bon titre ! 
Mon verdict final : un 10/10 pour la création de ce Londres imaginaire, un 6/10 pour l'histoire et les personnages.

 
 

Commenter cet article

Anneso 19/02/2010 14:21


de cet auteur, j'ai deux livres dans ma LAL : Stardust & American Gods.


Lucie 22/02/2010 15:18


Je crois aussi que je vais rajouter Stardust à ma LAL (qui n'en finit pas de s'allonger...) !


Lelf 19/02/2010 11:02


Ouf, une impression positive ^^
Je suis déjà ravie de ne pas t'avoir fait subir une torture. Mais aussi ravie de t'avoir fait découvrir un pan de la fantasy qui est moins connu que le côté "chevalier/dragon". Et en plus mon
auteur (ou oserais-je dire : conteur) favori.
Ça me donne envie de le relire :P 
Bravo pour cette première partie de défi ! 


Lucie 19/02/2010 11:11


C'était loin d'être une torture, et tu as très bien choisi puisque j'adore les univers imaginés de toute part, sans justement le côté battle chevalier et toute la cavalerie fantastique. 

Je vais même oser emprunter la prochaine fois à la bibliothèque Coraline et L'étrange vie de Nobody Owens. Donc, je crois que ce défi a vraiment du bon !

Histoires extraordinaires attendra un peu !  


Nelfe 19/02/2010 09:19


Ah ce livre me tente bien.
Merci pour cette critique donc et à celui qui t'a défié ;)


Lucie 19/02/2010 09:24


Héhé, merci Lelf et Lexounet !